Crudités et ballonnements : que faire ?

Tu raffoles probablement des crudités en été, surtout lors des canicules (malheureusement de plus-en-plus fréquentes). Salades, tomates, concombres, radis, carottes râpées, graines germées… Tout ceci t’inspire pour de belles assiettes colorées, rafraichissantes et croquantes. Un plaisir qui serait sans culpabilité puisque les crudités sont légères et pleines de vitamines. Le seul hic (et pas des moindres !), c’est que tu as peut-être du mal à les digérer : frissons, ballonnements, gaz… Je te propose donc à la fois des explications et des solutions à ce problème, à travers le point de vue de l’Ayurvéda sur le cru.

Sommaire :

assiette de crudités
MON EBOOK

Le point de vue des nutritionnistes sur les crudités

Quand tu consultes un(e) diététicien(ne), celui-ci ou celle-ci te recommande dans 99% des cas de manger des crudités en entrée à chaque repas, pour les raisons suivantes :

  • pour manger plus de légumes au quotidien (le Plan National Nutrition Santé recommande 5 portions de fruits et légumes par jour)
  • pour apporter des fibres et faciliter le transit intestinal
  • pour t’apporter plus vite la satiété : les crudités remplissent une partie de l’estomac et régulent la glycémie au cours du repas et ensuite
  • pour profiter d’un maximum de vitamines, car celles-ci sont en partie détruites par la cuisson…

En effet, voici les vitamines qui supportent mal la cuisson :

vitamine ASensible à la chaleur
vitamine B1Très sensible à la chaleur
vitamine B5 Sensible à la cuisson dans l’eau
vitamine B9Sensible à la chaleur et hydrosoluble (fuit dans l’eau de trempage et de cuisson)
vitamine B12Détruite par la chaleur pour certains modes de cuisson
vitamine CDétruite en grande partie à la cuisson et hydrosoluble (fuit dans l’eau de trempage et de cuisson)
LES VITAMINES QUI SUPPORTENT MAL LA CUISSON

C’est pour ces raisons que les crudités sont souvent recommandées par les nutritionnistes et certains thérapeutes. Certains d’entre eux tombent même parfois dans l’extrême en promouvant le crudivorisme : un régime essentiellement cru, à base de graines germées, de fruits et légumes crus, et parfois même accompagnés de poissons et viandes crues !

Crudités et ballonnements

Ce que dit l’Ayurvéda sur les crudités et l’alimentation crue

Tu connais peut-être autour de toi des personnes qui mangent beaucoup de cru sans avoir de problèmes de digestion, alors que toi dès que tu manges une salade composée tu te sens ballonnée et fatiguée…

Pour l’Ayurvéda, la base de la santé, c’est une bonne digestion. En effet, si l’on digère mal certains aliments, même s’ils sont réputés « bons pour la santé », on se fait plus de mal que de bien ! En effet, avec une mauvaise digestion, on va peu-à-peu affecter notre force vitale, diminuer notre feu digestif (Agni) et encrasser notre organisme avec des toxines (« ama »)…

En outre, il faut faire la distinction entre la teneur d’un aliment en vitamines et la capacité d’assimilation de ces vitamines par l’organisme.

Selon l’Ayurvéda, pour qu’une personne digère correctement les crudités et pour qu’elle assimile bien ses vitamines, quatre conditions doivent être remplies :

1. N’en consommer qu’en saison chaude

Les crudités, parce qu’elles sont refroidissantes, sont les bienvenues en saison chaude : en Occident, cela correspond (approximativement) à la période du 15 avril au 15 septembre. En effet, tu as constaté que notre instinct nous pousse à manger des crudités lorsqu’il fait chaud, et encore plus en période de canicule…

Pour les périodes froides de l’année (du 15 septembre au 15 avril), tu devrais les éviter ou en manger très rarement, quel que soit ton dosha… En effet, tu risquerais de perturber ton Agni (explications ci-dessous).

1ère règle concernant la consommation des crudités (valable pour les 3 doshas) : éviter d’en manger en saisons froides.

2. Avoir un feu digestif suffisant

Le feu digestif (Agni) est une notion à la fois simple et complexe, comme de nombreuses notions en Ayurvéda ! Pour la résumer grossièrement, Agni est la capacité d’une personne à digérer et à assimiler aussi bien la nourriture (physique) que les émotions et les informations (mental).

Agni varie souvent, tout au long de notre existence, selon les moments de la journée, selon les saisons, selon notre âge, selon notre mode de vie, selon notre santé…

Notre mode de vie moderne « agresse » beaucoup notre feu digestif à cause de la pollution (air, aliments, cosmétiques, produits chimiques de notre environnement), du stress, du trop plein d’informations et d’émotions auxquelles nous sommes constamment soumis.

C’est pourquoi nous digérerons plus ou moins bien les crudités selon l’état de notre Agni. Si tu as des problèmes de ballonnements, je te recommande donc de t’observer pour savoir dans quel état se trouve ton Agni en ce moment : Es-tu stressé(e) en ce moment ? Es-tu en train de te remettre d’une maladie ? As-tu remarqué que passé un certain âge, les crudités ne te réussissaient plus du tout alors que plus jeune tu en mangeais beaucoup sans avoir de problèmes ?

2e règle concernant la consommation des crudités (valable pour les 3 doshas) : éviter d’en manger quand tu es malade, très fatigué(e) et quand ton appétit est faible.

3. Avoir la bonne constitution

Eh oui, nous sommes tous différents ! Si certains peuvent supporter (temporairement) le cru, d’autres ne devraient (presque) jamais en manger.

Ton dosha dominant depuis la naissance (prakriti) a un impact fondamental sur ton Agni et la composition de ton microbiote : c’est pour cela que l’Ayurvéda classe les aliments comme « aggravants » ou « pacifiants » pour ton dosha dominant.

Trop souvent, les gens s’impriment cette liste, la placardent sur leur réfrigérateur et s’interdisent de manger les aliments qui ne sont pas bons pour leur dosha dominant… En réalité, tout est affaire de proportion (quantités ingérées) et de fréquence (combien de fois je peux mange un aliment « aggravant » par semaine). En outre, l’Ayurvéda propose des « antidotes » (herbes et épices) très utiles pour limiter les effets négatifs des aliments aggravant notre dosha dominant (je te présente ces antidotes à la fin de cet article).

Bref :

  • si tu es du dosha Vata dominant, tu devrais manger très peu de crudités, même en été, et utiliser des herbes et épices réchauffantes pour les accompagner.
  • si tu es des dosha Kapha et Pitta dominants, tu peux en manger plus régulièrement en saison chaude. Pour les personnes Pitta, qui souffrent beaucoup de la chaleur en été, une entrée de crudités est même bénéfique au déjeuner, quand Pitta est à son paroxysme.

4. Ne pas être en état de déséquilibre…

Comme de nombreuses personnes, tu as peut-être fait un test de doshas qui t’a donné un aperçu de ton dosha de naissance dominant (prakriti). Cependant, parce que tu as pris de l’âge, ou parce que tu as eu un mode de vie jusqu’à présent inadapté, ou parce que tu as été malade… ton prakriti a peut-être évolué vers un état de Vikriti : la proportion des 3 doshas qui t’a été donnée à la naissance a peut-être évolué.

Un exemple concret : je suis du dosha Pitta dominant, mais j’ai souffert, à cause de troubles du comportement alimentaire, d’une candidose chronique pendant plus de vingt ans qui m’a fortement perturbée mes doshas Kapha (prise de poids) et Vata (troubles de l’humeur, problèmes digestifs). Même si je suis née Pitta, ces bouleversements Vata ne me permettaient pas de bien digérer les crudités…

Autre exemple : une personne Pitta entre en période Vata quand elle atteint l’âge de 50 ans. Sa capacité de digestion et d’assimilation va donc se modifier, et il est possible qu’elle ne puisse plus manger de crudités, comme une personne née de dosha Vata dominant.

3e règle concernant la consommation des crudités (valable pour les 3 doshas) : tenir compte de son dosha dominant du moment : pas de cru pour Vata, mais ok pour PItta (quotidiennement) et pour Kapha (moins souvent), en saison chaude.

Jus de légumes colorés

Conseils et astuces pour mieux digérer les crudités

Voici quelques astuces pour permettre à tous de mieux digérer les crudités : ainsi, même une personne du dosha Vata, en été, avec un bon Agni, pourra ainsi manger des crudités avec modération pour se faire plaisir quand il fait très chaud.

Important : c’est toujours l’observation de ton état digestif et ton ressenti qui doivent te guider. Tous les principes que j’énonce dans cet article sont justes des pistes, ils sont toujours secondaires par rapport à ce que te dit réellement ton corps !

Les antidotes

Les crudités provoquent gaz et ballonnements chez certaines personnes car elles sont refroidissantes et riches en fibres. Voici donc deux pistes pour les rendre plus digestes :

  • utiliser des herbes, épices et condiments réchauffants : aïl, poivre noir, sel, umebosis (assaisonnement que l’on trouve en magasin bio, réalisé à partir d’une prune japonaise), échalote, piment frais, piment de Cayenne, huile de lin…
  • « cuire » les crudités dans un « pickles » ayurvédique, c’est-à-dire les laisser macérer environ 30 minutes dans un mélange jus de citron + sel + poivre noir + huile végétale. Tu remarqueras que cela ressemble beaucoup à la vinaigrette, déjà très appréciée en France dans les crudités et les salades !

Les jus de légumes : la meilleure solution pour faire le plein de vitamines !

Que tu aies du mal à digérer les crudités, ou que tu sois en période de détox (tu laisses ton système digestif se reposer pour qu’il chasse plus facilement les toxines), les jus de légumes sont la meilleure solution pour faire le plein de vitamines et de minéraux !

Voici ma recette pour obtenir un jus de légume toujours réussi !

  • 1 légume sucré (betterave ou carotte) ou 1 pomme
  • 1 légume de saison ok pour ton dosha dominant : fenouil, céleri, chou, concombre,…
  • une poignée de feuilles vertes : épinards, laitue, mâche, roquette, feuille de blettes, feuilles de Kale…
  • 1/4 de citron épluché (vert pour Pitta)
  • 1 cm de gingembre frais
  • un superaliment : 2 cm de curcuma frais, 1 cc rase de spiruline, 1 poignées de baies rouges, 1 cS de graines germées…

Si tu as des questions au sujet de cet article, n’hésite pas à me les poster en commentaire : je serais ravie d’y répondre !

Retrouve davantage de conseils ayurvédiques ainsi que 74 recettes autour de 26 légumes dans mon livre « Des crudités vitaminées et faciles à digérer » !

MON EBOOK

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.